Après l’huile et la moutarde, nouvelle pénurie avec cet aliment qui risque de disparaître des rayons !

Acheter du riz pourrait devenir compliqué, estime le Syndicat français du riz. Il pourrait se faire rare dans les rayons des supermarchés.

Depuis le début de l’année 2022, certains produits, comme l’huile de tournesol, ont connu de fortes hausses de prix. De plus, la moutarde disparaît des rayons des supermarchés mais maintenant une pénurie de riz se rapproche.

En effet, l’huile de tournesol, la moutarde, les pois chiches, les farines… Autant de produits alimentaires qui risquent de disparaître de nos rayons de supermarché pendant un certain temps.

cuisson du riz

La sécheresse et l’arrêt des exportations en raison du conflit en Europe de l’Est provoquent une crise alimentaire sans précédent.

En conséquence, les pénuries se poursuivent en France et de nouveaux produits s’ajoutent chaque jour à la liste. Une céréale essentielle risque également de manquer dans les rayons de nos supermarchés.

L’inflation et les pénuries attaquent nos supermarchés

Dans les rayons des supermarchés, l’inflation continue d’atteindre de nouveaux sommets : mesurée à 9,9% en septembre, chiffres confirmés par l’Insee vendredi 14 octobre, l’inflation alimentaire pourrait atteindre 12% d’ici la fin de l’année… Et encore plus au début de l’année 2023.

Depuis plusieurs mois, l’inflation et les pénuries sont le quotidien des Français.

Si la pénurie d’essence fait l’objet de nombreuses discussions, l’alimentation est également un sujet très préoccupant. Il est indéniable que les problèmes économiques ont un impact direct sur nos assiettes. Notre alimentation est en plein bouleversement.

Depuis quelque temps, faire ses courses au supermarché est devenu une source d’angoisse. De nombreux produits se raréfient dans les rayons.

Alors quand l’huile de tournesol et la moutarde réapparaissent dans les rayons, leurs prix obscènes nous font parfois renoncer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Projet Democratia (@projetdemocratia)


Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène. Le conflit en Europe de l’Est, mais aussi l’augmentation du prix des matières premières comme le pétrole et le gaz. Et tout cela n’a fait qu’aggraver la situation car l’agriculture en est très dépendante.

De même, les problèmes de transport n’ont fait qu’aggraver la situation. Conséquence directe ? Les pénuries se multiplient et l’inflation actuelle n’a jamais été aussi élevée depuis près de 40 ans.

Vers une pénurie majeure de riz ?

Et la situation se complique encore ! Le riz est sur le point de manquer dans les rayons de notre supermarché.

En effet, après l’huile de tournesol, la moutarde et le foie gras, c’est au tour du riz d’être menacé de pénurie.

Selon le Syndicat de la Rizerie Française (SRF), qui regroupe les industriels français chargés de la transformation du riz, comme le rapportent les magazines LSA et Linéaires, des ruptures de stock et des hausses de prix importantes sont à prévoir dans les prochains mois. Cela concerne notamment le riz basmati, le riz étuvé et les risottos.

En effet, le Syndicat de la Rizerie Française a expliqué qu’en raison d’une augmentation considérable du prix du riz, des ruptures de stock sont à prévoir dans les mois à venir.

Quelle en est la raison ?

Les bouleversements climatiques tout d’abord !

Les principaux producteurs de riz sont l’Inde et le Pakistan, et les grandes vagues de chaleur et les pluies abondantes dans ces deux pays ont affecté la récolte.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mouton Résilient (@mouton_resilient)

Par exemple, 10% de la surface des deux pays a été inondée, ce qui représente une réduction totale de plus de 250 000 tonnes de riz.

Les rayons des supermarchés subissent de nombreux dégâts

Mais les conditions météorologiques ne sont pas les seules à être en cause. L’Inde, qui représente 40 % du commerce mondial, a récemment décidé d’imposer une taxe de 20 % sur les exportations d’amidon.

En conséquence, les droits de douane en Europe ont doublé depuis le 1er septembre. Ils sont passés de 30 à 65 euros par tonne.

En plus de cette augmentation considérable, le prix de l’énergie et des emballages a également augmenté. Avec de tels problèmes, le riz, notamment le riz basmati et le riz à risotto, risque de se faire rare dans nos supermarchés.

riz

Dans les pays européens producteurs de riz, comme l’Italie, l’Espagne et la Grèce, le manque d’eau a eu de graves répercussions sur la récolte. Une hausse des prix semble donc inévitable.

Outre la flambée des prix de l’énergie et des matières premières, l’Europe est également confrontée à la hausse des coûts des emballages en plastique et en papier.