Après les compteurs Linky, ces nouveaux compteurs d’eau créent la polémique !

En plus des compteurs Linky qui délivrent l'électricité plus facilement. Découvrez ces détecteurs brillants qui chauffent à Toulousans !

Après le compteur Linky, c’est au tour des détecteurs d’eau de faire leur apparition. Un nouveau projet que l’agglomération toulousaine a lancé.

Apparemment, tous les habitants de Toulouse n’acceptent pas ces nouveaux appareils. En effet, ils ont été au cœur d’une polémique. Mais pourquoi ? Découvrez les détails dans les lignes qui suivent !

En dehors de Linky, voici d’autres détecteurs performants !

Depuis quelques temps, une opération de remplacement des anciens compteurs Linky a été menée. En effet, l’agglomération de Toulouse Métropole a lancé de nouveaux détecteurs performants.

Après les fameux compteurs électriques Linky, ce sont maintenant les compteurs d’eau dits intelligents qui font leur apparition. Encore un moyen efficace pour les habitants concernés d’en profiter !

Linky compteur

Le 25 octobre dernier, la campagne Véolia relayée par La Dépêche du Midi a lancé ce projet. En plus des compteurs électriques Linky, ces nouveaux appareils sont censés surveiller la consommation d’eau.

Les données sont collectées à la télévision et par diffusion radio. Ces technologies de l’information permettront également aux agents de limiter leurs déplacements sur le terrain.

Les dispositifs dits intelligents ne font pas l’unanimité à Toulouse !

Les habitants de Toulouse ont reçu un courrier pour ce renouvellement. Une action identique à celle des compteurs Linky. Pour ce faire, les Toulousains doivent prendre rendez-vous. Leur présence est indispensable afin de souscrire à des informations privées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Linky par SRD (@linkyparsrd)

Or, un client vient de se plaindre de cette procédure. En effet, un habitant de la commune de Cornebarrieu a déposé une plainte auprès du tribunal de grande instance de Toulouse.

Elle a accusé les techniciens de s’être introduits dans son domicile. Par rapport à l’installation du compteur Linky, un agent a installé ce nouveau capteur d’eau à son domicile à son insu.

La cliente a expliqué qu’elle n’avait été prévenue que par courrier le 12 octobre dernier. Ce mail l’informait qu’un agent était venu chez elle en son absence. Il a changé son compteur sans son consentement.

En fait, la jeune femme n’était pas au courant des travaux effectués à son domicile. Elle ne pouvait rien faire car elle n’était pas là. Bref, cette nouvelle action n’est pas bien accueillie par tous les habitants.

Linky : Plus sûr que ce nouveau dispositif !

Comme mentionné précédemment, la cliente s’est plainte du fait que les travaux étaient effectués sans sa permission. De ce fait, elle a avoué être préoccupée par la confidentialité de la technologie déployée sur le réseau d’eau.

Une fois de plus, elle a des doutes après l’installation de ce dispositif. Cela est dû à son manque de connaissances sur la manière de l’utiliser. En résumé, par rapport à Linky, les Toulousains considèrent que ce compteur d’eau reste insatisfaisant.

Linky

Cependant, la cliente a demandé que les travaux effectués soient annulés et que son ancienne installation soit restaurée. La réparation est également en règle.

Pour remédier à ce désagrément, Veolia a reconnu son erreur et a présenté ses excuses à la cliente. Comme Linky, ce nouveau compteur a également été au cœur d’une polémique.

Outre le problème avec la cliente, ce nouvel appareil présente également un risque dû aux ondes électromagnétiques.