Après la vente de sa voiture, elle doit payer une énorme amende ! L’histoire.

Après avoir vendu sa voiture à un individu malhonnête, une mère de famille a reçu une vingtaine d'amendes. Que s'est-il passé ?

Après avoir vendu sa voiture à un escroc, une femme s’est retrouvée dans une situation difficile. L’État lui demande de payer plusieurs amendes. Et le montant total s’élève à plusieurs milliers d’euros.

Comment cette femme s’est-elle retrouvée dans cette situation ? C’est maman qui l’a fait vous raconte tous les détails de cette sombre histoire.

Une simple vente de voiture qui a débouché sur une grosse arnaque

Il faut dire que cette femme n’a pas été épargnée par l’arnaque. N’ayant pas effectué les démarches administratives nécessaires après l’achat d’un véhicule, l’escroc a réussi à lui faire payer une grosse somme d’argent.

voiture contravention

Lors de la vente d’une voiture, plusieurs documents doivent être remplis et signés par le vendeur et l’acheteur.

Mais l’acheteur doit également faire les démarches nécessaires pour enregistrer la voiture à son nom.

Lorsque toute la procédure n’est pas respectée, les conséquences peuvent être dramatiques. Patricia Dheilly est bien placée pour en parler.

Après avoir vendu sa voiture, cette femme s’est retrouvée au centre d’une importante escroquerie.

En octobre 2020, Patricia Dheilly a vendu sa voiture, une Peugeot 307, à un particulier. Malheureusement, c’est un individu respectueux de la loi qui a acheté le véhicule.

Non seulement il n’a pas fait les démarches nécessaires pour enregistrer la voiture à son nom, mais il a également commis 24 excès de vitesse et envoyé 27 amendes à l’ancien propriétaire de la voiture.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille Griselin (@camille.griselin)

Patricia s’est donc retrouvée avec une collection d’infractions qu’elle n’avait pas commises liée à son ancienne voiture.

Vingt amendes et une facture salée à payer

Malheureusement, ce type d’escroquerie n’est pas rare. De nombreuses autres victimes ont connu une situation similaire.

J’ai changé la carte grise de ma voiture pour la première fois en 2020. J’ai transmis les informations de l’ANTS à l’acheteur, explique Patricia.

Mais il semble que l’acheteur n’ait pas fait les démarches nécessaires pour changer la carte grise à son nom.

Heureusement, lorsque la mère de famille a fait une demande de changement d’immatriculation, elle a obtenu gain de cause. Cependant, le piège s’est encore refermé sur elle.

Toutes les infractions commises par la personne qui a utilisé la carte grise de Patricia Dheilly ont ainsi été portées à son domicile. Comme elles étaient très nombreuses, le montant à payer s’élevait à plus de 1 400 euros.

Et cette somme a été atteinte en quelques semaines seulement. Incapable de payer les amendes qui lui ont été attribuées à tort, la victime de cette énorme arnaque a tenté de s’expliquer auprès de la police, mais en vain.

Elle a décidé de se tourner vers les médias pour partager son histoire et sensibiliser le public. Peut-être cela l’aidera-t-il à faire bouger les choses.

Dans tous les cas, il vaut mieux être prudent lors de la vente d’un véhicule à un particulier. N’hésitez pas à refuser la vente si l’acheteur potentiel vous semble malhonnête.

voiture

Et au moment de la vente, faites un maximum de démarches auprès de l’acheteur, remplissez tous les papiers et effectuez toutes les signatures. En cas de problème, vous aurez de quoi prouver votre bonne foi.