Anticipation, impôts et mutuelle : Voici comment bien préparé sa retraite ?

De nombreuses personnes se demandent comment préparer leur retraite afin de conserver un niveau de vie décent. Voici un guide qui peut vous aider.

Ne comptez pas trop sur l’État providence et soyez prévoyant. Le mieux est de bien investir maintenant et de prendre soin de vous pour votre retraite.

Ainsi, vous pourrez profiter d’une retraite financièrement confortable et en bonne santé. Voici un guide de préparation de la retraite.

Préparer sa retraite : anticiper les dépenses

Quand on parle de préparation de la retraite, il faut d’abord parler d’anticipation des dépenses. Voici les points importants à retenir :

Préparation de la retraite : Nouvelles dépenses

Bien sûr, la retraite est souvent synonyme de plus de temps libre. Quand on a du temps libre, on a tendance à dépenser plus pour les loisirs, les sorties, les restaurants, les voyages, etc. Surtout entre le troisième et le quatrième âge.

Durant ce 4ème âge, le point sensible est la santé. En effet, en raison de la perte d’autonomie inévitable, il faut s’attendre à davantage de dépenses de santé et de services à domicile.

retraite stratégie

Il faut ainsi prévoir jusqu’à 200 euros par mois dans le budget, car l’assurance maladie devient de plus en plus chère avec l’âge.

Préparer sa retraite : Des dépenses en baisse

Dans ces conditions, vous pouvez vous attendre à une baisse de quelques postes de dépenses :

  • La baisse des frais de transport. En effet, il n’y a plus de trajet domicile-travail.
  • En général, les parents retraités n’ont plus d’enfants à charge.
  • Réduction de votre budget logement. Vous devez être propriétaire de votre logement et avoir remboursé votre prêt hypothécaire. Cependant, vous devrez toujours payer la taxe foncière et l’entretien de votre propriété.

Préservation de votre santé

Désormais, vous devez prendre l’initiative de préparer votre retraite en bonne santé.

Cela dit, avoir l’argent et la santé vous permet de profiter pleinement de votre retraite. Il est donc essentiel d’avoir un mode de vie sain tout au long de votre vie.

Cependant, même si vous êtes très prudent, des problèmes de santé peuvent toujours survenir.

N’essayez donc pas d’éviter une bonne assurance maladie. C’est souvent un mauvais calcul à long terme.

Conseil : comparez les compagnies d’assurance maladie. Votre situation personnelle déterminera quelle offre est la meilleure pour vous.

Maintenir son capital financier

D’un point de vue financier, neutralisez le premier poste de dépenses (immobilier) en achetant ou en investissant dans la pierre-papier. Ainsi, vous serez un propriétaire sans crédit au moment de votre retraite.

En parallèle, pensez à épargner pour générer des revenus passifs afin de compléter votre pension de retraite. Faites-le en fonction du niveau de vie que vous souhaitez.

Préparer sa retraite par l’immobilier et le crédit

Souvent, dans un premier temps, les Français pensent à acheter une résidence principale. Cela leur évitera de payer un loyer à la retraite.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nyko Io (@nyko__io)

Cependant, cela n’est pas toujours possible ou intéressant. Alors investir dans la pierre-papier est aussi une solution.

Acheter une résidence principale

Les Français préfèrent généralement acheter leur résidence principale avec un prêt. Cela leur permet de se constituer un patrimoine à crédit sur 15, 22 ou 25 ans.

Pour cela, ils s’assurent de payer une mensualité équivalente à un loyer. À terme, ils deviendront propriétaires de leur logement et n’auront donc plus à payer de loyer.

En outre, il existe des coûts supplémentaires par rapport à la location et spécifiques à la propriété.

Il s’agit notamment de la taxe foncière, des intérêts d’emprunt et des travaux de construction.

Il faut également être stable, et généralement, pour que l’achat soit rentable par rapport à la location, ne pas vendre avant au moins 8 ans.

Rester locataire

Ceci étant, le compromis achat-location n’est pas bon pour l’achat d’une résidence principale.

Si c’est le cas, il peut être intéressant de rester locataire et de capitaliser ailleurs. Notamment les jeunes en début de carrière qui ont besoin d’être mobiles.

Il faut savoir que pour les plus fortunés, la résidence principale est une belle niche fiscale.

En effet, elle bénéficie d’un abattement de 30% lors de la déclaration de patrimoine pour les contribuables soumis à l’IFI.

Préparer sa retraite : la pierre-papier

La pierre-papier est un autre moyen de se constituer un patrimoine à crédit. En tant que solution, elle est idéale pour les actifs occupés par leur carrière ou leur famille.

Ou pour les personnes qui sont mobiles professionnellement et géographiquement.

Il existe plusieurs façons d’investir dans la pierre-papier, avec ou sans crédit :

  • Les SCPI pour devenir propriétaire de parts immobilières et percevoir des loyers.
  • Le crowdfunding immobilier pour financer collectivement les projets des promoteurs immobiliers et percevoir des intérêts de 8 à 10% par an.
  • les SIIC pour devenir propriétaire de sociétés immobilières et percevoir des dividendes.

Les investissements immobiliers en pierre-papier présentent toutes ces caractéristiques :

  • Un faible ticket d’entrée (investissement à partir de 1000 euros).
  • Une bonne diversification. Cela dit, un risque plus limité au lieu de tout concentrer dans un seul bien.
  • Une gestion déléguée. Cela fait gagner beaucoup de temps à l’investisseur qui ne doit pas s’impliquer personnellement.

Des investissements confortables et diversifiés

Ces investissements sont plus confortables et diversifiés que l’investissement classique dans l’immobilier locatif.

En effet, être propriétaire nécessite un réel engagement et engendre plus de stress de gestion.

Ceci étant, l’investisseur en pierre-papier peut se concentrer et s’épanouir sur ce qui est le plus important pour lui. C’est-à-dire, sa famille, sa carrière, etc.

De plus, elle permettra d’obtenir des revenus d’épargne sans effort à la retraite.

Il vous permettra également d’avoir plus de temps libre pour vos loisirs plutôt que de gérer des appartements en location. Ainsi, vous pourrez préparer votre retraite plus librement et sans stress.

Épargne et rente de votre capital

Voici deux autres niches fiscales pour diversifier et développer votre patrimoine. Elles vous permettent de tirer des revenus passifs qui ne sont pas imposés à la retraite.

L’assurance-vie

Tout d’abord, l’assurance-vie. C’est une bonne niche fiscale pour préparer sa retraite.

Elle vous permet d’investir dans des fonds en euros sécurisés ou dans des supports en unités de compte plus ou moins risqués. Il y en a pour tous les goûts. C’est le produit d’épargne préféré des Français.

En outre, vous pouvez choisir un contrat d’assurance-vie à gestion libre ou à gestion pilotée.

Cela vous permet de décider de gérer librement vos avoirs ou de choisir un mandat de gestion en fonction de votre profil.

Veillez simplement à bien choisir votre assurance-vie. Privilégiez l’épargne assurance-vie sans frais de versement.

Notez qu’il est possible de diversifier l’épargne sur plusieurs contrats d’assurance-vie.

Cela vous permet de diversifier les assureurs et les fonds en euros. Notez également qu’avec ce produit d’épargne, vous pouvez bénéficier de certains avantages fiscaux. Mais aussi d’optimiser vos rachats défiscalisés.

Le plan d’épargne en actions

Il y a ensuite le plan d’épargne en actions ou PEA. Comme son nom l’indique, c’est un plan réservé à l’investissement en actions.

Il s’agit donc d’un produit d’épargne dont l’univers d’investissement est plus limité que celui de l’assurance-vie. Cela dit, c’est aussi une niche fiscale intéressante.

Si l’objectif est de préparer sa retraite, il est possible de placer une partie de son épargne en actions.

Et ce, sur le long terme. Ensuite, pour sécuriser votre capital quelques années avant votre retraite, vous pouvez réduire la taille de votre investissement. Notez que l’investissement en actions comporte également des risques et ne doit être envisagé que sur le long terme.

Cependant, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en :

  • Privilégiant la gestion passive pour se diversifier facilement.
  • Adoptant le bon comportement d’investisseur
  • Choisir un bon PEA : éventuellement, une gestion pilotée si vous préférez déléguer.

Notez également que le PEA est une enveloppe idéale pour tirer des revenus passifs à la retraite.

retraite

En effet, vos gains ne seront pas imposés tant que vous ne retirerez pas d’argent du PEA. De plus, ils ne seront pas imposés si vous retirez de l’argent après les 5 ans du PEA.