Alerte santé : Ces sirops contre la toux sont dangereux pour votre santé !

L'Agence nationale de sécurité du médicament met en garde contre les sirops à base de pholcodine qui comportent un risque important d'allergie grave aux curares lors d'une anesthésie.

Attention aux sirops contre la toux. Selon CMQLF, ces médicaments à base de pholcodine pourraient être suspendus en France en raison d’un risque important d’allergie grave lors d’une anesthésie.

Des sirops contre la toux sèche dangereux

Selon une nouvelle étude, la prise d’un médicament à base de pholcodine utilisé pour traiter la toux expose les patients à un risque important de développer une allergie grave aux curares, indiqués lors d’une anesthésie générale, même si l’anesthésie a lieu plusieurs semaines après la prise du médicament, indique l’Agence nationale de sécurité du médicament, comme le rapporte CMQLF et d’autres médias.

Le Dimétane sans sucre (Biocodex), le Biocalyptol (avec et sans sucre) et la Pholcodine (Biogaran) sont les sirops concernés par cette nouvelle étude. Ces solutions à base d’opioïdes, disponibles sur ordonnance en France, sont utilisées pour calmer les toux sèches et les irritations chez les adultes et les enfants de plus de 15 kg. Depuis jeudi 1er septembre, l’ANSM juge leur rapport bénéfice/risque défavorable.

Des sirops bientôt suspendus ?

En conséquence, l’Agence nationale de sécurité du médicament envisage de suspendre les autorisations de mise sur le marché (AMM) en France des sirops antitussifs à base de pholcodine et de rappeler l’ensemble de ces sirops début septembre.

Si vous avez récemment consommé ce type de sirop, pas de panique. Les anesthésistes, médecins et pharmaciens sont appelés à demander aux patients s’ils ont déjà utilisé l’un de ces médicaments et à leur expliquer le risque de réaction croisée avec les curares en cas d’anesthésie générale.

En 2011, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) appelait déjà les professionnels de santé à la vigilance concernant la pholcodine et les accidents allergiques observés lors des anesthésies, citant différents sirops :

Biocalyptol
Broncalène
Clarix
Codotussyl
Dimétane
Ephédromel
Flucalyptol
Hexapneumina
Humex
Myrtine
Polery
Pulmosodyl
Respilène
Rhinathiol

Sur la base des données disponibles, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) a conclu en décembre 2011 que ces médicaments devaient rester sur le marché en raison du faible niveau de preuve du risque étudié. Mais les études se sont poursuivies.

sirops contre la toux

En avril 2020, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, ce risque nous a conduits à recommander de ne pas utiliser les sirops à base de pholcodine pour le traitement symptomatique de la toux, rappelle l’autorité sanitaire.

En janvier dernier, le comité de pharmacovigilance avait recommandé de mettre à jour les résumés des caractéristiques du produit et les notices des médicaments à base de pholcodine pour y inclure une mise en garde sur le risque de surconsommation et de réactivité croisée avec les curares, en s’appuyant notamment sur de nouvelles données de la littérature. La décision a maintenant été prise.